Articles anciens:

Catégories

(1/2) – Repas chez Caillan
C-R et quelques photos

Dimanche 18 mars 2018 notre Club Taurin « Lou Sanglié » – qui fête ses 40 ans d’existence cette année – a fait sa sortie annuelle à la Manade Caillan.
« Caillan, Alpilles… nous ne connaissons pas trop… profitons-en pour nous y rendre. »
Je pense que cela a dû être le raisonnement tenu par nombre d’entre nous. Je dis nombre car cette année nous étions 50% de plus que l’année dernière à avoir fait le déplacement !
Ce fut une belle participation corollaire du succès.
Je pense que notre Bureau a compris le message et déjà quelques noms de lieux circulaient pour l’année prochaine…

Rendez-vous était donné à 8 heures devant notre siège – le Bar de l’Avenir – pour tous ceux qui ne voulaient pas partir le ventre vide en partageant un petit déjeuner: fougasse salée, fougasse aux anchois (elle n’a pas fait un pli !), saucisson-chorizo-pâté de taureau, fromage, chocolat, vins divers… Chez moi on disait « un vrai déjeuner de maçon ».

9 heures et demie départ vers le car qui nous attendait au Pont du Grès à cause des travaux. Une fois installés, première marche arrière jusqu’aux écoles pour pouvoir tourner.
Direction Rognonas voir les prés avec les cocardiers et autres espoirs. Premier arrêt, un camion avec des ballots vient nous chercher sur la draille en marche arrière…
Le temps est plutôt couvert mais le Mistral est bien présent.
Le jeune manadier – François Fassi – nous accueille avec savoir-faire et enthousiasme. Bien emmitouflés nous écoutons ses explications « La manade c’est quasiment du 100 pour cent Guillierme ».
Vous pourrez le voir sur les photos.

Après avoir fait le tour de la manade nous repartons sur le camion retrouver le car…. en marche arrière !

Nous voici dans le car direction St Rémy de Provence vers la salle de la manade.
Une belle salle toute neuve, bien chauffée, que le jeune couple de manadiers a décoré avec simplicité et avec goût.
Sur le camion nous avions vu les mâles, sur la remorque nous sommes allés voir les vaches et les anoubles.

L’apéritif qui s’en suivit fut dans la lignée des apéros du Club: avec convivialité, modération, discussions,  mais il ne manquait rien !

Un bon repas – comme prévu – s’en suivit et avec le café le Club offrit du Get et de l’Armagnac.
Ce fut l’occasion d’être pliés de rire avec les interventions de Rémy Isaia, les blagounettes d’Alex, les chansons de Josette, les poèmes de Chantal, l’imitation de Michel Sardou par René Aurillon…
De bons moments, de bons souvenirs et une certitude : les absents avaient eu tort !

17 heures nous montons dans le car qui, pour repartir, dut accomplir jusqu’au croisement de sortie 100 mètres en… marche arrière !
On s’en souviendra.

Notre arrivée – Les prés:

La salle: